(Kopie 2)

Un événement important au niveau de la culture des belles choses de la vie

Claus-Peter Lumpp, le chef du Restaurant Bareis, 3 étoiles au Guide Michelin, s’est vu décerner en ce lundi 28 novembre, le Prix Eckart Witzigmann au Lenbach Haus à Munich. Il s’agit là de la plus haute distinction au niveau de la gastronomie allemande qu’un chef puisse recevoir. En compagnie de neuf autres lauréats, il a été décoré par Eckart Witzigmann, lui même „chef du siècle“.

Les neuf lauréats ont en commun le fait que leur travail au quotidien dépasse largement les limites de la cuisine de base et que leur œuvre démontre qu’ils sont de véritables orfèvres de leur métier et qu’on peut qualifier ce qu’ils nous présentent de véritable contribution au patrimoine de la culture et des belles choses de la vie. Witzigmann a déclaré: „Chacun des lauréats dans son domaine, a réussi, grâce à son art et sa merveilleuse façon de travailler, à faire du la nécessité que l’homme a quotidiennement à se nourrir, une forme de culture, de communication et d’amitié.“

 

Lors de la remise des prix, le panégiryque de Claus-Peter Lumpp fut officiellement prononcé par Ephorus Tobias Küenzlen du Cloître de Maulbronn. Lors de son bref discours, il exprima son admiration pour l’art et la façon de cuisiner de Claus-Peter Lumpp „dépassant largement les limites d’un „Grand Opéra Gastronomique“. Son engagement et son travail de chaque jour en cuisine en faveur de la Nature et de la dignité des animaux, en particulier de leur élevage à tous les niveaux, et ce, contre les différentes tendances de notre époque et de notre société, méritent d’être soulignés et applaudis. Sa parfaite virtuosité complète et couronne magnifiquement ses profondes connaissances de la haute cuisine. Son respect et son amour des produits lui font grand honneur ainsi qu’à la Nature dont il peut se dire le fier et le digne représentant sur notre terre.“

Eckart Witzigmann a accepté de rédiger la préface de l’ouvrage en deux volumes de Claus-Peter Lumpp qui vient de paraître: „ Sa cuisine se distingue particulièrement par un immense respect du produit que l’on sent et que l’on goûte à tous les niveaux. Il ne connaît en rien la coquetterie et la vanité de certains „aristes aux fourneaux“. Lorsqu’il vous présente une création  faite avec amour et même avec génie, il ne semble aucunement vous suggérer: Voyez un peu ce que je sais faire! Il ne vous reste plus qu’à m’admirer! Non, il demeure modeste. Sa cuisine a le bon goût de nous rendre heureux. Voilà le résumé de la raison d’être et de cuisiner de Claus-Peter Lumpp. Cela fait de lui un très grand chef!

 

Baiersbronn-Mitteltal, Novembre 2011

retour