200 années d’histoire

Les Morlok existent à Mitteltal depuis 11 générations. On trouve leur trace dès 1610 dans les écrits de l’Église. C’est à la ferme Ödenhof que tout commence: En 1789, Johann Georg Morlok, fermier de son état,  bâtit la ferme Morlokhof en bordure de Mitteltal. Il y passa sa vie tout en exerçant parallèlement des activités de guérisseur et de divinateur:  Lorsque, par exemple, du bétail s’était perdu, il était capable de le retrouver et, par imposition des mains et application de teintures, il guérissait certaines maladies.
Lors de la rénovation du Morlokhof, des ouvriers ont trouvé 130 documents manuscrits comportant des lettres, des ordonnances et des préparations ainsi que des pages imprimées provenant de livres médicaux de l’époque. Preuve en est faire que quatre ou peut-être même six Morlok à la suite exercèrent ces activités para-médicales depuis le début du XVIIIème siècle. Ces documents sont rédigés en partie en latin et en hébreu et sont à la gloire de saints de l’Église Catholique, ce qui jurait un peu dans le fief protestant qu’était et est toujours Mitteltal. On a retrouvé des teintures et onctions en petites bouteilles assorties de leurs compositions précises. Le dernier des Morlok mourut en 1945 en Russie dans un hôpital militaire pour prisonniers de guerre. Il n’avait pas de descendants. En 2003, Hermann Bareiss fit l’acquisition du Morlokhof.